Facebook et le narcissisme

En naviguant sur le blogue de Le Dude qui blogue, je suis tombée sur un article intéressant sur la popularité. En effet, dans cet article, on y explique que tout le monde désire devenir populaire, et qu’en devenant connu, on devient un spectacle. Pour continuer sur cette lancée, j’aimerais parlé du fait que la culture contemporaine a permis d’accroître la recherche de la popularité.

Tout comme le disait Le Dude qui blogue, la popularité est une chose convoitée de plusieurs.  Quand on est populaire, on se sent important et accompli.  Par contre, est-ce qu’une société comma la notre, qui vit de réseaux sociaux et de partage sur le web, encourage davantage cette quête de popularité? Oui. Tout à fait. En effet, les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et Instagram encouragent, selon moi le culte du narcissisme. En effet, à l’aide de banales mentions tel que les «likes », cela engendre une illusion de vie sociale. En s’entourant d’amis virtuels, le propriétaire d’une page se sent important, voir même populaire. Encore un meilleur exemple de ce phénomène, ces sites encouragent la publication de photos de soi ou des autres. Quoi de plus plaisant pour l’ego de se faire complimenter sa propre photo? Donc, ce que je veux dire par cet article, c’est que la montée des réseaux sociaux à engendré un mouvement de la culture de l’ego chez les utilisateurs. On encourage à avoir une grande popularité sur ces sites.

De plus, pour faire un lien avec mon précédent article, les réseaux sociaux encourage de fausses interactions avec les gens. Le contact humain est remplacé par des interactions qui se passent au travers d’un écran. De plus, on s’entoure de 200, 500, 1000 amis. Que vaut une popularité si elle est virtuelle?  On ne porte plus autant d’importance à la vraie proximité que nous avons avec nos amis.  On préfère se ranger vers une page web qui est supposée nous représentée.  La popularité des utilisateurs des réseaux sociaux se base sur un écran de pixels construits de toutes pièces par ces utilisateurs. Dans ce cas, je ne crois pas que ce genre de popularité devrait être encouragée.  Il s’agit que d’une perverse illusion de se faire connaitre par bien des gens.

Par contre, il faut aussi comprendre que je ne méprise pas les médias sociaux.  Au contraire, je trouve qu’ils ont de bons côtés.  Cela est utile pour rejoindre facilement des personnes qui ne le seraient peut-être pas en temps normal.  Par contre, il faut parfois laisser notre page Facebook de côté pour vivre un peu, interagir avec le VRAI monde.  Une popularité qui est seulement basée sur le web n’en vaut, selon moi, tout simplement pas la peine. Les gens changent. La société change. L’ego se faire nourrir désormais par des profil virtuels, alors que cela ne fait qu’encourager une fausse popularité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s